Agrilys professionnels

Agrilys prépare un site dédié aux groupes de professionnels de l’agriculture, bientôt disponible ici et à l’adresse www.agrilys-pro.fr.
En attendant, pour nous contacter ou faire une demande de devis, merci de nous appeler au 01 75 43 30 21.

Bulgarie


L’agriculture est un secteur stratégique pour la Bulgarie dont le potentiel demeure sous-exploité en raison de freins structurels historiques, l’extrême morcellement du parcellaire en premier lieu. En résulte une structure d’exploitation binaire entre grands céréaliers et petits éleveurs.

En 2011, le secteur agricole bulgare emploie 6,8% de la population active. Le secteur agricole bulgare (incluant foresterie, chasse et pêche) représente 5,3% du PIB en 2012.

À la fin des années 1980, la plupart des terres cultivées appartenaient aux fermes collectives et publiques. Les propriétés privées, qui ne représentaient que 5% de la surface cultivée, fournissaient cependant plus d’un quart de l’ensemble de la production agricole.

Après 1992, les terres ont été en partie restituées à leurs anciens propriétaires, cependant, l’agriculture bulgare souffre encore de plusieurs faiblesses structurelles : petite taille des exploitations, foncier agricole morcelé, vieillissement de la population agricole, sous-investissement de l’appareil productif (matériel agricole, qualité des semences, mise aux normes…) et du tissu rural; défaut de réglementation de l’appareil législatif qui freine le remembrement des terres et le développement du secteur; enfin, filières agricoles peu organisées.

La surface agricole totale représente 45 % du territoire soit 5,5 millions d’hectares. Les cultures arables occupent 63% de la SAU, les prairies permanentes 34%, et les cultures pérennes 3% (dont 2/3 sont des vignes).

La culture céréalière (blé, maïs, orge, seigle, avoine principalement) domine le paysage agricole avec environ 50% des terres arables en 2010. Toutefois, l’assolement en céréales recule au profit des oléagineux, tournesol et colza.

Le secteur de l’élevage a connu d’importantes pertes en nombre d’exploitations et en cheptel durant la période de dé-collectivisation (1991-2002). Depuis, l’élevage peine à se développer. Certaines productions reprennent de l’importance : bovins, lapins et abeilles. En revanche, les filières équines, ovines et porcines accusent un recul de la taille de leurs cheptels. 

L’élevage, surtout ovin (1,6 million de têtes) et caprin (608 426 têtes), permet la production de divers produits laitiers, dont le célèbre yaourt bulgare. Les forêts, qui occupent 32,7% du territoire, permettent de produire 5,99 millions de m³ de bois d’œuvre chaque année.

La Bulgarie détient cependant plusieurs positions internationales de premier plan : premier producteur mondial d’huile essentielle de rose cultivée, avec une surface totale de 3 600 hectares, deuxième producteur européen de foie gras depuis 2011 (10 % du marché avec une production de 800 tonnes/an), derrière la France et devant la Hongrie.

Le grenier à grain

5 JOURS / 4 NUITS

Au nord, la plaine du Danube est le grenier à grain de la Bulgarie : les principales productions sont le blé, le maïs et la vigne. Au sud, la plaine de Thrace assure les ¾ de la production mondiale d’huile de rose avec sa « Vallée des Roses ». Ce voyage sera l’occasion pour vous de découvrir différentes exploitations céréalières tout en visitant la région.


Demandez-nous un devis pour votre projet sur mesure
  Vous avez un projet ? Parlons-en : 01 82 83 33 57


Bulgarie